chronique

Des employés d'Orange Madagascar ont troqué pour quelques minutes leur portable et leur clavier pour une plume. Le résultat, un savant mélange de chroniques pétillantes, et de sujets rafraichissants. Un vrai bol d'air frais. Pour vous, voici les récits de nos chroniqueurs du dimanche, appréciez ;-)

---------------------------------------------

---------------------------------------------

Un jour peut être

Mais qu'est qui nous manque pour pouvoir participer à une phase finale de la CAN ? on a bien des joueurs de foot, on a bien des terrains de foot, on a bien des ballons de foot donc comme les autres nations africaines, on devrait aussi avoir autant de chances que ces pays….mais la vérité est ailleurs.

On a des joueurs de foot qui ont beaucoup de talents naturels mais à l'époque du foot moderne, le talent ne suffit plus ; il faut une condition physique prête à toute épreuve, une intelligence tactique élevée, un bagage technique sans faille.

Tout cela s'acquiert auprès d'un vrai centre de formation digne de ce nom (tous les grands clubs possèdent un centre de formation qui forment leur pépinière) ce qui n'est pas encore vraiment le cas chez nous malgré quelques centres ici et là.

On a quelques terrains de foot mais ces terrains ne proposent pas la qualité nécessaire permettant la bonne pratique de ce sport où la qualité technique aura du mal à s'exprimer même pour un joueur de haut niveau.

On a des ballons mais seuls les grands clubs possèdent des ballons qui respectent la norme internationale mais pour le reste on se contente de ce qu'on a. Il y a tout un chemin encore à parcourir pour le foot malgache, pour les férus du ballon rond, on doit encore pour quelques temps supporter un club ou un pays étranger.


Francky Rakotomahanina

-------------------------------------------------------------------------------

L'arrivée du nouvel an est pour tous, sinon pour un bon nombre de gens, une occasion de se remettre en question sur tous les plans ! chouette, allons-y !

Riche en évènements, 2009 l'a été tout autant en résultats ...catastrophiques. Nation, région, ville, quartier, famille, société, particulier, tous ont été secoués, et y ont laissé des plumes, quand d'autres ont tout simplement dû, déposer le bilan. Et que dire de ces gens qui, bardés de nouveaux projets ont vu leur effort étouffé dans l'œuf ? Le choc a été rude, le bilan lourd, les conséquences difficiles à digérer.

Et voilà que 2010 est là ! Nouvel an, nouveaux perspectives. Ah, qui ne connaît pas ce sentiment pur et incomparable, cette euphorie, de commencer une nouvelle page pour aller de l'avant. Cette année, c'est décidé, on avance, et c'est gravé (à défaut de marbre) dans la boîte de réception d'un très grand nombre de mobiles.

Et chacun y va de ses moyens, en tout genre. Recours à l'astrologie, à la recherche d'une multitude de signes plus énigmatiques les uns que les autres. Ou encore à la loterie, dans l'attente puérile que Dame Chance daigne, cette fois, nous sourire, ou encore « Politique-rie », celle qui consiste en attitudes extérieures et en discours souvent contradictoires avec la réalité des choses. La liste est longue…

Quel que soit ce que nous aimerions changer dans notre vie, et si nous tenons vraiment à le faire, nous devons commencer d'abord par changer nos pensées et … agir. A notre potentiel, ajoutons une bonne dose de discernement et d'intelligence. Cessons de rêver, la différence s'est toujours faite là, et elle ne se fera jamais ailleurs. Epreuves et difficultés sont les quotidiens de tous. Si nous mettons la charrue avant les bœufs, nous n'arriverons jamais à rien. Soyons des passionnés de l'action, tout le reste n'est que poudre aux yeux!
Donnons-nous les moyens de grandir, nous nous surprendrons!

Mamitiana Randriamanampisoa

-------------------------------------------------------------------------------

L'audace

Nous avons déjà tous eu peur ou honte dans nos premières tentatives quelles que soient les circonstances, en amour, en sport, à votre premier boulot, lors d'un exposé oral, à la préparation d'un vrai bon plat, lors d'une prestation à un dîner ou à un mariage… L'audace reste encore jusqu'à maintenant une personnalité rare. C'est plutôt dans les pays développés que nous trouverons les personnes les plus audacieuses et qui osent prendre des risques quels qu'ils soient. Cependant, nous avons toujours eu du mal à aligner le mot « risque » avec « succès », en effet pour la plupart d'entre nous, prendre un risque est toujours négatif car on a en tête un acte qui manque d'assurance et de précision pour garantir un résultat positif. C'est sûrement de là qu'est né le mot « audace » pour nous prouver qu'un risque n'aboutit pas toujours à la perte, et que l'audace est justement l'acte d'oser prendre un risque pour garantir un résultat meilleur, ceci sans regarder la vraie définition du dictionnaire. Dans la vie vous vous demanderez comment se fait-il que X réussisse si vite, que Z a une si grande renommée et que Y achève tout ce qu'il entreprend. Ce n'est pas trop le fruit du hasard, actuellement la chance n'est plus trop un motif de réussite car « on crée sa propre chance » et comme on dit « la vie sourit aux audacieux». Ne dîtes pas que c'est parce que X est un héritier, que Z a fait des miracles ou que Y connaît beaucoup de monde. Bien sûr le développement social a un grand rôle dans la réussite mais sans l'audace on n'arrivera pas à aller plus loin. La réponse est plutôt que X a réussi si vite car il a pris un autre chemin, plus difficile mais plus court et avec des obstacles qu'il a osé surmonter. Z n'est pas un magicien ou une star du rock pour être aussi populaire, il a juste su démontrer une stratégie plus efficace, peut-être coûteuse et assez compliquée, mais unique en son genre car c'est elle qui a contribué au positionnement remarquable de sa société parmi tant d'autres. Y lui, use de tous ses moyens pour achever ce qu'il entreprend, il ose se mêler dans des problèmes mais il connaît ses limites pour pouvoir s'en sortir. Il se déplace partout pour rassembler les éléments dont il a besoin, il cherche ce qu'il lui manque pour atteindre le meilleur résultat possible. Y ne reste pas immobile et n'accepte pas d'être déçu dès le départ sinon il ne lui servira à rien de faire des efforts. Alors ne vous laissez pas abattre par quelconque problème, osez les soulever, c'est votre audace qui conduira à votre réussite et non l'acte en lui-même. Si vous trébuchez, relevez-vous car la vie ne s'arrête pas là. Ce sont les risques à prendre dans la vie, vous voulez gagner alors battez-vous, vous n'avez que deux choix : être perdant ou gagnant.


Aina Michèle Rahariarisoa

chronique
chronique