Le Conseil des ministres du COMESA procédera à la nomination des Commissaires à la concurrence

Le Conseil des ministres du COMESA procédera à la nomination des Commissaires à la concurrence

Politique | 14/10/2016

La 36ème réunion du Conseil des Ministres du COMESA se tient ce 14 octobre au Centre de conférence internationale d’Ivato. Le Conseil a tout d’abord procédé à l’élection du Bureau qui est désormais présidé par Madagascar, tandis que le Burundi, qui accueillera le prochain sommet, assure la vice-présidence, et l’Ethiopie, président sortant, en est le rapporteur. Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Mahafaly Olivier, était l’invité d’honneur du Conseil.

Le Conseil des ministres du COMESA, dont les travaux sont dirigés par le Ministre malagasy du commerce et de la consommation, Tazafy Armand, aura à examiner et à approuver le rapport de Comité intergouvernemental qui a tenu sa réunion du 10 au 12 octobre. Le conseil examine notamment les décisions prises par les réunions ministérielles sectorielles : affaires sociales et genre, infrastructure, énergie, transports, communication, et justice. Le Conseil devra également procéder à la nomination des Commissaires à la concurrence du COMESA.

Lors de son allocution, après les mots de bienvenue, le Premier ministre Mahafaly Olivier a relevé l’importance du sommet du COMESA pour Madagascar après le retour à l’ordre constitutionnel. La Grande Île a recouvré sa place dans le concert des nations et assume ses responsabilités régionales, il en est ainsi du grand projet devant faire du pays le grenier de l’Océan Indien, mais aussi pour reprendre ses avantages sur les ressources du sous-sol et le commerce international. Le Premier ministre a aussi évoqué la réintégration de Madagascar au sein de l’AGOA, la reprise du secteur agro-alimentaire, du commerce de services et les exportations en général. S’agissant plus particulièrement de l’intégration régionale, il a fait remarquer qu’il faudrait équilibrer les avantages de cette intégration et les tarifs douaniers établis par l’OMC, avant de mettre en relief la place et le rôle du secteur privé dans le cadre de cette intégration.

En début de réunion, il a été procédé à la remise de certificats de reconnaissance à des Petites et Moyennes Entreprises qui ont participé à divers grands projets mis en œuvre par de grandes entreprises dans les pays du COMESA, soit 480 au total ; les pays primés sont l’Ethiopie, le Rwanda, le Kenya, le Malawi et la Zambie. Le conseil a également observé une minute de silence en mémoire du Juge Andrew Mutema, du Zimbabwe, de la Cour de Justice du COMESA.

à lire aussi

Bannière et bloc de droite par défaut

.

Bannière et bloc de droite par défaut